GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Publié le par Les coordinateurs de Lire et faire lire 31

Grandir… c’est l’enjeu véritable de beaucoup d’albums, même s’ils n’affichent pas la couleur d’emblée. L’enfant est souvent partagé entre le désir de faire « moi tout seul »… et celui de rester « le tout petit chéri ». Quant aux parents… ils sont tout aussi partagés entre leur instinct de protection et la nécessité de laisser l’enfant prendre son envol. Difficile dosage !

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Je veux voler. Antonin Louchard. Seuil.

Quel ennui de rester sur sa branche toute la journée ! Notre oisillon en a assez et est bien décidé à apprendre à voler ! Et qui mieux que Papa peut le lui enseigner ? Mais celui-ci, accaparé par ses occupations d’adulte n’est guère disponible. Alors, Petit oiseau est triste, il pleure, il s’énerve… Bon, il se débrouillera tout seul ! Le petit livre nous conduit avec entrain jusqu’à la chute… dans tous les sens du terme !

Un petit chef-d’œuvre de drôlerie, à lire dès la crèche.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Le ventre de ma maman. Jo Witek/Christine Roussey. La Martinière.

« Toi tu es dedans. Dans le ventre de maman. Moi je suis dehors. Devant le ventre de maman. Et je t’attends » Une petite fille parle au bébé qui est dans le ventre de sa maman. Elle lui raconte les petits riens de sa journée, elle lui chante des chansons, lui parle de ses coups de pieds et lui exprime son immense impatience. Le ventre de la maman s’arrondit au fur et à mesure des pages, et si l’on soulève le rabat, on peut voir le bébé qui grandit, lui aussi. Un joli monologue plein de poésie et de tendresse, accompagné de dessins très doux.

A partir de 4 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Léo. Robert Kraus/José Aruego. Ecole des loisirs.

Léo est un petit tigre qui préoccupe beaucoup son papa : il ne sait pas lire, pas écrire, pas manger proprement. Il ne sait même pas parler. « Qu’a-t-il ? – Rien, dit la mère. Il est lent à s’épanouir ». « En es-tu bien sûre ? – Patience ! » Et le temps, justement, finira donner raison à la mère. Un livre drôle et poétique, qui rassure les enfants. Ils ne savent pas tout faire comme les grands, mais un jour viendra où, comme pour Léo, leur phrase préférée sera « Moi aussi, je sais le faire ».

A partir de 4/5 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Pomelo grandit. Ramona Badescu/Benjamin Chaud. Albin Michel. (Bibl. LFL 31)

Une nouvelle aventure de Pomelo. Découvrant un pissenlit et une fourmi, il s’étonne de les trouver si petits. Que s’est-il passé ? Aurait-il changé ? Mais bien sûr, il grandit ! Et c’est cette expérience qu’il nous donne à partager, au travers des savoureuses questions qu’il se pose : Est-ce que tout le monde grandit à la même vitesse ? Va-t-il devenir gris ? Comment ça grandit à l’intérieur ? Deviendra-t-il sage ? Les illustrations de Benjamin Chaud donnent corps à toutes ses suppositions, même les plus loufoques.

A savourer à partir de 5 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Dans combien de temps je serai grand? Stéphane Servant/Sandra Poirot-Chérif. Rue du monde. (Bibl. LFL 31)

« Dans combien de temps je serai grand ? – Le temps de recevoir un millier de bisous, de construire un château de sable… ». L’enfant insiste : « Combien de temps exactement ? – Très longtemps… le temps d’apprendre à dire son nom, d’enlever les petites roues du vélo… » Le livre égrène ainsi toutes sortes d’évocations poétiques qui jalonnent le chemin de l’enfant vers l’âge adulte. Mais a-t-on jamais fini de grandir ? Un livre qui fait rêver les adultes aussi bien que les enfants.

A partir de 5/6 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Une nuit un chat. Yvan Pommaux. Ecole des loisirs. (Bibl. LFL 31)

Pour la première fois, le jeune chaton Groucho décide de passer la nuit dehors. Malgré leur angoisse, il est hors de question pour ses parents de l’en empêcher. Son père décide cependant de le filer dans ses pérégrinations pour s’assurer qu’il ne lui arrive rien de grave et lui porter discrètement secours au cas où… Mais Groucho apprend vite : il rencontre une charmante petite minette et ne rêve plus désormais que de sortir à nouveau. Un album aux illustrations ingénieuses, qui intègre les codes de la BD, et où le « grandir » est abordé tour à tour du point de vue de l’enfant et de celui des parents.

A partir de 7 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Le Schmat doudou. Muriel Bloch/Joëlle Jolivet. Syros. (Bibl. LFL 31)

Cette version d’un conte juif traditionnel montre la résistance des enfants à grandir. A la naissance de Joseph, son grand-père tailleur lui confectionne une couverture qui devient vite son « schmat doudou », fidèle compagnon de ses premières années. Mais un jour sa mère, le voyant sale et déchiré, le jette. L’enfant le récupère et le porte à son grand père, qui fera de la couverture une veste, puis avec le temps, une cravate, un mouchoir, et finalement un bouton que Joseph perdra en jouant au ballon. Ainsi, au fur et à mesure que l’enfant grandit, l’objet rétrécit jusqu’à disparaître… pour laisser la place finalement à une histoire, celle que Joseph écrit et que le conteur vient de transcrire. Le doudou a disparu, mais ce qu’il représentait, la tendresse du grand-père, reste présente auprès de lui, comme le met en évidence la si belle illustration de Joëlle Jolivet.

A partir de 6/7 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Bibi. Elzbieta. Pastel. (Bibl. LFL 31, Duranti)

« Il était une fois une reine qui s’appelait Maman. Cette reine avait un secret. Elle était fâchée avec le roi et vivait dans un autre château avec son fils unique : Moi ! » Cette reine mange d’amour « son petit crapoussin, son lapinou, son fanfan, son roudoudou », lui offre des frites et des bonbons à tous les repas et lui permet même de dormir dans son lit. Mais, en dépit (ou à cause) de ce traitement, Bibi n’est jamais satisfait. Il exige tout, il est ramollo, il ne sait pas voler… Parviendra-t-il à grandir ? Un livre admirable, d’une grande profondeur… et pourtant tout simple à lire aux enfants,

à partir de 5 ans.

GRANDIR : C’était le thème traité par le dernier atelier albums de l’année.

Laurent tout seul. Anaïs Vaugelade. Ecole des loisirs. (Bibl. LFL 31)

C’était l’été. Laurent, le petit lapin, s’ennuyait. Il demanda à sa maman la permission d’aller jouer dehors. « Après tout, tu es grand maintenant. Joue dehors, mais ne dépasse pas la barrière ». Laurent alla jusqu’à la barrière, et un tout petit peu plus loin. Le lendemain, il dépassa le châtaignier, et le troisième jour, il partit en voyage. Quand on commence à grandir, c’est pour de bon. Un livre tonique où est mise en évidence la nécessité de transgresser pour grandir. Que de sagesse chez cette mère, qui accepte de voir son petit grandir et la quitter ! C’est l’anti-Bibi…

A partir de 6 ans.

A VOS AGENDAS :

Le premier Atelier Album de l’année 2015-2016 est déjà programmé :
Jeudi 5 Novembre de 14h30 à 17h.

Publié dans Albums

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article