LES PARENTS - Atelier albums 20 janvier 2011

Publié le par les coordinateurs de LFL31

carnaval1 

 

Un thème porteur de la littérature de jeunesse.

Si certains albums présentent « les parents » comme une entité, la plupart se consacrent soit à l’image de la maman, soit à celle du papa. Signe des temps : on a recensé davantage d’albums sur les papas : 10 « contre » 8. Peut-être parce qu’il s’agit d’une exploration plus récente, ou d’un phénomène de mode !

   

carnaval1Les parentscarnaval1

 

20110120 les parents (3)Catalogue de parents. Claude Ponti. École des loisirs. (Médiathèque Cabanis)

Qui n’a pas rêvé un jour d’échanger ses parents ? Claude Ponti vous propose ce catalogue : nouveaux parents garantis, avec options multiples, il suffit de remplir le bon de commande. Parents compliqués, parents collants, parents grognonnants, dégoulibavants, bavardissants, crottedenazants… en un clin d’œil livrés chez vous ! Ce livre réjouissant peut être lu par morceaux. Chaque page mérite d’être regardée en détail. Un type d’humour qui s’adresse cependant aux plus grands : à partir de 9 ans.


 

20110120 les parents (1)Très, très fort. Trish Cooke/Helen Oxenbury. Flammarion. Père Castor. (Bibl. LFL)

Ils ne font rien de spécial, Maman et Petit Homme, non, rien de spécial… Quand tout à coup, ding dong, on sonne. Qui voilà ? Petit à petit, tous les membres de  la famille se réunissent pour serrer Petit Homme dans leurs bras et l’embrasser, très, très fort. L’univers coloré et joyeux d’une famille antillaise réunie pour fêter un anniversaire. Un livre très réussi. A partir de 4 ans. 

 


carnaval1Les papascarnaval1

 

20110120 les parents (6)Le papa qui avait 10 enfants. Bénédicte Guettier. Casterman. Les albums Duculot. (Médiathèque Pins-Justaret)

Il était une fois un papa qui avait 10 enfants : sa vie ressemblait à une table de multiplication : 10 petits-déjeuners à préparer, 20 chaussettes à enfiler, 100 framboises à la crème pour le dessert… En secret il se construit un beau bateau pour partir tout seul pendant au moins 10 mois. Le bonheur ! Se reposer, pêcher, dormir enfin…  mais sa petite marmaille ne va pas tarder à lui manquer. Un graphisme dynamique et gai, qui contribue grandement à l’humour du livre. A partir de 4 ans.


    20110120 les parents (0)

Touche pas à mon papa ! Thierry Lenain/Antonin Louchard. Nathan.

« Mon papa, il a des poils qui dépassent de ses trous de nez… et puis il est chauve, un peu bedonnant. Il s’habille mal, n’est pas musclé et blanc comme un cachet d’aspirine. Ses chaussettes ne sentent pas très bon, ainsi que son haleine quand il m’embrasse au réveil… »Voici le tableau dressé par l’enfant ! Mais ne vous y trompez pas : si par hasard quelqu’un ose lui en dire le quart… le voilà toutes griffes dehors pour défendre son papa. Un livre d’un humour un peu cacaboudin, mais qui ravira le jeune public. A partir de 5 ans.


 20110120 les parents (2)  

Mon papa migrateur. Thomas Scotto/Elodie Nouhen. Sarbacane. (Bibl. Muret

Un petit garçon parle de son papa, qui part souvent en voyage : « un drôle d’oiseau ». Il lui écrit ou lui rapporte des cadeaux de ses migrations, mais il lui manque beaucoup : quand il revient, il voudrait s’asseoir sur ses bagages pour l’empêcher de repartir, ou bien se cacher dans sa valise. Un très joli texte pour dire le manque et la tristesse, et de très belles illustrations pleines de tendresse, aux couleurs douces. Un texte poétique mais un peu difficile qui empêche de le lire avant 9/10 ans.

 


  20110120 les parents (5)

L’amour qu’on porte. Jo Hoestlandt/Carmen Segovia. Milan jeunesse. (Médiathèque Cabanis)

« Les autres jours, il n’était pas là, mais le dimanche, si ». L’enfant nous raconte le bonheur de découvrir le monde avec son père, et aussi comment celui-ci le prenait sur ses épaules au retour, quand il était fatigué. « Je ne suis pas trop lourd ? –Tu es lourd, mais pas trop. Ce qu’on porte avec amour n’est jamais trop lourd. » Toute une vie rythmée par ces promenades. Un jour, c’est le père qui n’a plus de forces, et le fils le prend sur ses épaules. Beaucoup de tendresse et de sérénité dans cette relation père/fils. Un beau livre pour les plus grands, 9/10 ans.


 

carnaval1Les mamanscarnaval1

 

20110120 les parents (7)

 

Moi, ma maman. Komako Sakai. La joie de lire. (Bibl. des Minimes)

« Moi, ma maman, je la déteste ! Elle ne se réveille que très, très, très tard. Elle regarde tout le temps des téléfilms. Elle s’énerve pour un rien. Pire que tout : elle dit qu’on ne pourra pas se marier, même quand je serai très très grand ! » C’en est trop, la porte claque, l’enfant s’en va… Catalogue des griefs des enfants, avec une bonne dose d’humour. A partir de 6 ans.

  


  20110120 les parents (4)

 

En attendant Maman. Tae-jun Lee/Dong-sung Kim. Didier jeunesse. (Bibl. Muret, Bibl. LFL)

Un petit garçon s’approche de la station de tramway, escalade le trottoir. Le tramway arrive, sa porte s’ouvre. « Ma maman, elle est dans le tram ? » Mais non. Les trams passent sans la maman, la neige se met à tomber. Beaucoup d’émotion alliée à une grande sobriété, dans l’évocation des angoisses enfantines. Un livre subtil. A partir de 6 ans.


 

PROCHAIN rendez-vous de l’atelier Albums

Jeudi 17 Février à 14h

Lieu : les Amidoniers

Thème : Terres lointaines (paysages et modes de vie).

carnaval1 

 

  

 

   

 

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article