ATELIER ALBUMS 14/11 et 19/12 – Thème : L’EAU

Publié le par Les coordinateurs de Lire et faire lire 31

L’EAU… si proche, si banale pour nous, et en même temps miracle sans cesse renouvelé, qui conditionne toute vie pour les humains.

Les albums pour enfants lui font une large place, sous ses formes les plus diverses :

  • Mers et océans avec leurs merveilles, faune et flore, présentées souvent dans des albums documentaires tous plus beaux les uns que les autres
  • Le cycle de l’eau, à faire découvrir aux enfants
  • Les eaux dormantes, mares et étangs, et plus proches du quotidien, bains et piscines !
  • Les habitants des mers, poissons, mollusques ou crocodiles, mais aussi humains, capitaines et pirates. 
  • Et enfin, l’eau indispensable de la pluie, dont le manque constitue un des problèmes majeurs du présent et de l’avenir.

Mers et océans

Des vagues. Isabelle Simler. Ed. Courtes et longues. (Bibl. LFL31)

Entrer dans les vagues, s’y allonger, s’abandonner à une douce rêverie. Faire la connaissance de ce monde sous-marin aux mille couleurs. Se laisser chatouiller par les innombrables espèces qui le peuplent, de l’hippocampe-feuille au poisson-pyjama. S’émerveiller de ces plantes et de ces algues, de ces coraux et de la lumière de l’océan sur eux. Et puis remonter vers la surface, en compagnie d’une baleine à bosse, et revenir au monde. Le corps tout entier est impliqué dans cette découverte du monde marin. La beauté du graphisme s’allie à un texte plein de poésie et de douceur. A partir de 5 ans.

La vague. Suzy Lee. Ecole des loisirs. (Bibl. Isards, LFL31)

Une plage ensoleillée. Une petite fille fascinée par la vague sans cesse renouvelée. L’enfant s’approche de l’eau, se laisse surprendre par la vague, voudrait la dompter, se retrouve trempée... Et si c’était justement là le jeu ? Faire corps avec la nature emplie de surprises ? Un format à l’italienne adapté au sujet. Le décor est à peine suggéré : une ligne de dunes et l’horizon, au crayon gris ; à droite le bleu de la mer, le blanc de l’écume. La pliure marque la séparation entre le sable et l’eau. Pas de texte, mais la puissance d’évocation des illustrations est telle qu’on croirait entendre le bruit du vent, le ressac et les cris des mouettes. Toutes les sensations d’un petit enfant face à l’immensité de la mer sont présentes. Dès 3 ans.

Pleine mer. Antoine Guilloppé. Gautier-Languereau.

« Aujourd’hui est une journée parfaite. La mer est comme un miroir ». Que va chercher Jade, l’intrépide plongeuse, au fond de la mer ? Les garçons restés sur la plage s’interrogent, ils l’observent et retiennent leur souffle. Au fil des pages et des coups de palme de Jade, on découvre les fabuleux trésors que recèlent les fonds marins : coraux éblouissants, poissons chatoyants, méduses ondulantes. Les couleurs acidulées posées sur le fond turquoise, et par-dessus tout les découpes du papier, véritables dentelles, font de cet album un régal pour les yeux. Après Plein soleil, Pleine lune, Pleine neige, exploitant la magie du noir et blanc, Antoine Guilloppé se renouvelle pour notre grand bonheur. Pour tous les âges !

Voyage sur l’eau, voyage de l’eau

La tempête. Florence Seyvos/Claude Ponti. Ecole des loisirs. (Bibl. LFL31)

Cette nuit-là, lorsque la tempête arrive, la petite Clarisse n’a pas peur du tout : elle l’attendait. Même quand la pluie et le vent entrent dans sa chambre, elle est tranquille : Papa et Maman sont là. Ils arrivent, munis du nécessaire : des cornichons, du sucre, le collier de Maman, et le cochon en porcelaine de leur fille. Et le lit de Clarisse se transforme en radeau... Un événement a priori effrayant devient une belle aventure. Rien ne peut atteindre cette petite famille qui, même attaquée par les éléments déchaînés, reste souriante, baignée dans une douce tiédeur et une chaude lumière. Un contraste que les illustrations de Claude Ponti évoquent à merveille. Les enfants adorent cet album, car il leur permet de jouer avec leurs peurs. A partir de 6 ans.

Bon voyage, petite goutte. Anne Crausaz. MeMo. (Bibl. Duranti, LFL31)

Une petite goutte d’eau laissée dans son bol par le chat. Elle s’évapore et rejoint un nuage. Le nuage de plus en plus lourd va s’écraser sur un relief et se met à pleuvoir. Notre goutte d’eau tombe sur la terre, y pénètre, pour resurgir bien plus tard à l’air libre avec une source. Elle fait partie d’un ruisseau, d’une rivière, puis d’une mer... Au fil de ce cycle, la petite goutte rencontre et découvre faune et flore. Son voyage s’achève par l’irrigation d’une « petite graine », mais la fin reste ouverte, nous suggérant un cycle perpétuel. Un album instructif pour éveiller les enfants à ce cycle de l’eau... mais avant tout, grâce aux illustrations d’Anne Crausaz, un album fascinant pour que tous puissent s’y perdre et s’émerveiller. A partir de 4/5 ans.

Les eaux dormantes

Attends-moi ! Claire Garralon. A pas de loups. (Bibl. LFL31)

Un petit poisson part en balade avec sa maman. Mais Maman est rapide et, très vite, le petit poisson se retrouve à la traîne. « Attends-moi ! », s’écrie-t-il. Et ses appels vont crescendo. L’auteure réussit très bien à exprimer les stades émotionnels du petit poisson : colère, peur, angoisse. On pense, bien sûr, aux Bébés chouettes de Martin Waddell. Mais la chute (qu’on ne vous dévoilera pas) est très drôle et toutes les lectrices de l’atelier ont éclaté de rire ! Et l’humour n’empêche pas de montrer au tout-petit que même si on ne voit pas maman, elle n’est jamais bien loin ! A partir de 2/3 ans.

L’eau et ses habitants

Emile. Tomi Ungerer. Ecole des loisirs. (Bibl. Duranti, LFL31)

Quand le capitaine Samofar manque de se faire croquer par un requin à travers son équipement de scaphandrier, qui lui sauve la mise ? C’est Emile, le poulpe sympa. Les voilà amis pour la vie, au point que Samofar invite Emile à s’installer chez lui. Avec ses huit tentacules et son intelligence, le poulpe sait se rendre utile à tous, en se faisant maître-nageur, professeur de natation, et même musicien. Il permettra à la police d’arrêter de dangereux contrebandiers, ce qui lui vaudra d’avoir sa statue sur la place de la ville ! Après Crictor le boa, Orlando le vautour, Rufus la chauve-souris, Emile le poulpe est l’un de ces animaux jouissant d’une mauvaise réputation que Tomi Ungerer a voulu réhabiliter. Et il faut bien tout son talent (et son humour) pour rendre un poulpe si mignon, avec ses tentacules et ses ventouses ! A partir de 6/7 ans.

La mer et lui. Henri Meunier/Régis Lejonc. Notari. (Bibl. Revel, LFL31)

C’est l’histoire d’un capitaine qui aime tellement la mer que, lorsqu’il prend sa retraite, il lui demande de le suivre. Et la mer y consent volontiers : elle se coule tout entière dans un verre, ce qui permettra au capitaine de l’emporter dans le modeste meublé où il s’installe. Et là, ils se racontent. La mer lui dévoile les trésors fabuleux que recèlent ses abysses, la conquête des mers, les naufrages fameux. Le capitaine, en retour, lui raconte « ce que les hommes ont écrit de plus beau sur ses eaux ». Mais que sont devenues pendant ce temps les terres que la mer a désertées ? Devant cette désolation, le capitaine leur restitue la mer… mais en gardant une goutte au fond de son petit verre, histoire de « se retrouver de temps en temps en tête-à-tête, la mer et lui ». Un récit sobre, contenu, et extrêmement poétique. C’est grâce à cette poésie que la magie prend vie et laisse la place à l’imagination. De superbes illustrations au pastel, qui sont autant de clins d’œil aux peintres de la mer, Eugène Boudin, Edward Hopper et Claude Monet. A partir de 8/9 ans.

La quête de l’eau

Le petit sorcier de la pluie. Carl Norac/Anne-Catherine de Boël. Pastel. (Bibl. Labège, L’Union, LFL31)

Nous sommes chez les Aborigènes d’Australie. Maman Kuyu-ma et Papa Papunya n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le prénom de leur fils. Comme l’enfant tombe toujours sans prévenir, comme la pluie, les Gens-qui-chassent-dans le-pays finissent par l’appeler Petite Pluie. Si bien qu’un soir, même ses parents lui disent : « Dors bien, Petite Pluie. Ne tombe pas du nuage de tes rêves. » Et Petite Pluie grandit, très content de porter ce nom. Dans le pays, cette année-là, pas une goutte de pluie ! Sans elle, rien ne pousse, rien ne vit. Tout le village s’y met pour la faire tomber. En vain. Petite Pluie aura une idée. Une très jolie histoire accompagnée de belles illustrations d’inspiration aborigène. A partir de 8/9 ans.

Et nous nous retrouvons

Ce jeudi 9 Janvier à 14h30

Pour un atelier Albums

Thème l’entraide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article