Voyages, thème de l’atelier albums des 1er et 15 Juin 2017

Publié le par Les coordinateurs de Lire et faire lire 31

L’aspiration au voyage

Mon tour du monde : carnet de route d’un aventurier moderne. Philippe Jalbert. Tourbillon.

« Ce matin, c’est décidé, je pars faire le tour du monde ! » C’est la déclaration d’un petit garçon de 4 ans environ. Le voilà devant un double petit-déjeuner (il faut bien se donner des forces !) Dans son petit sac-à-dos, il a rassemblé tout son matériel. Etape suivante : « l’adieu à ceux que j’aime ». Bon, il se dirige vers le garage pour prendre son bolide rouge : un vélo dont il ôte courageusement les petites roulettes ! Le voilà parti, il sent « le souffle de l’aventure »… Parviendra-t-il à échapper aux multiples dangers qui le guettent ? Un album charmant et plein d’humour sur la première grande aventure d’un petit bout de chou. A partir de 3/4 ans.

Paloma et le vaste monde. Véronique Ovaldé/Jeanne Detallante. Actes Sud.

Trois sœurs qui vivent avec leur mère dans un petit appartement de la ville de Camerone. Depuis que leur père, un aviateur, est mort dans une tempête au-dessus du triangle des Bermudes, elles n’ont plus jamais quitté leur rue. Pourquoi faire, puisque tout le nécessaire est à deux pas ? Mais Paloma rêve d’ailleurs et collectionne les « boules de neige » que son père ramenait des quatre coins du monde. Quand elle parle à sa mère de ses rêves d’évasion, celle-ci lui répond que le monde est dangereux, qu’il n’est fait que d’accidents et de tempêtes. Cette mère inquiète parviendra-t-elle à consentir au départ de son enfant ? Un très beau livre aux illustrations éclatantes. A partir de 7/8 ans.

 

Chez moi. Davide Cali/Sébastien Mourrain. (Bibl. Serveyrolles, LFL31)

« J’ai toujours eu du mal à considérer un lieu, une ville, une maison comme mon « chez moi ». Je suis né dans un petit village, une maison en face de la mer» Partant de ce constat initial, le héros de l’album relate sa vie (de son enfance à aujourd’hui), une vie de globe trotter à la recherche du véritable chez soi. D’abord la ville voisine, puis Paris, puis New York et ses gratte-ciel, une villa super-moderne avec golf et piscine, une île déserte… Les années passent et les voyages s’enchaînent. Finalement, il s’arrête à une petite maison en face de la mer (semblable à celle de son enfance). Parviendra-t-il à répondre à la fameuse question : « Est-ce que c’est ici, chez moi ? » Une réflexion pleine de finesse sur l’insatisfaction et sur l’appartenance. A partir de 8/9 ans. 

Le voyage réel

J’arrive !  Hervé Tullet. Bayard presse.

Un livre en carton solide que les tout-petits pourront manipuler. Les pages sont taillées en escalier : d’abord étroites puis de plus en plus larges jusqu’à la page d’arrivée au but, pour illustrer concrètement l’avancée de la voiture. Le graphisme est simple et coloré. Les dialogues ? Essentiellement des onomatopées, des « vroum » et des  « tut » que les enfants reprennent très vite. L’histoire nous entraîne sur la route, pour suivre sur son chemin une petite voiture rouge qui traverse la campagne, les montagnes et les mers, de la maison de départ à celle d’arrivée où l’attend un très très gros bisou. Dès 18 mois.

Chers Maman et Papa. Emily Gravett. Kaléidoscope. (Bibl. LFL31)

Dans le désert chaud et sec vit le jeune suricate Sunny avec sa famille de suricates. Une famille nombreuse où l’on fait toujours tout ensemble. Sunny a besoin d’indépendance et fait sa valise. De cousins en cousins, de désert aride en poulailler, de Madagascar jusqu’au restaurant le Plongeoir, le voyage de Sunny connaît bien des péripéties, qui le font passer par toutes les émotions. A chaque fois, il envoie une carte postale à sa famille… pour finalement décider, après ces dures épreuves, de retrouver les siens, l’endroit où il se sent le mieux. Emily Gravett nous offre un album tout à la fois drôle, plein d’entrain et documentaire. Le livre se présente comme un colis postal, et à chaque page du carnet de voyage de Sunny, nous découvrons la carte postale qu’il envoie à ses parents. A partir de 6/7 ans.

Un lion à Paris. Béatrice Alemagna. Autrement. (Bibl. Côte Pavée, LFL31)

L’album entraîne le lecteur à la suite d’un animal sauvage, qui choisit de quitter sa tranquille savane pour découvrir les joies de la ville. Après quelques déceptions initiales (il ne réussit pas à attirer l’attention des passants malgré sa taille, son air impressionnant et ses rugissements) il parvient à se faire une place au cœur de la ville. Il terminera sa vie sur un beau socle au milieu d’un vaste carrefour, accueilli en fanfare par les klaxons de centaines de voitures lui souhaitant la bienvenue. C’est en fait l’histoire (imaginée) du fameux Lion de Belfort, sur la place Denfert-Rochereau. Son itinéraire lui a fait découvrir les quais de la Seine, le Louvre, le Café de Flore, le Sacré-Cœur… autant d’étapes traitées avec humour et fantaisie. Un album en grand format horizontal, entre carte postale et carnet de voyage, où sont utilisées des techniques très diverses. L’histoire de ce lion a séduit les lectrices, mais en sera-t-il de même pour des enfants qui ne connaissent pas Paris ? A partir de 6/7 ans.

Bienvenus. Barroux. Kaléidoscope.

Un ours polaire vit tranquillement sur la banquise avec ses amis lorsque la glace se craquelle, créant un îlot sur lequel dérivent notre ours et deux de ses amis. Pour eux, perdus en pleine mer, alors que leur embarcation fond progressivement, la situation devient vite difficile. Ils n'ont plus qu'à trouver une nouvelle terre d'd’accueil mais partout où ils arrivent, on les refoule... A la lecture des premières pages, on s’attend  à une histoire sur  fond écologique. Et il est effectivement question de fonte des glaces, avec l’histoire de ces pauvres ours perdus en  pleine mer. Mais rapidement, l’accent est mis sur le problème de l'accueil. Nos ours se font rejeter de partout pour toutes sortes de prétextes : « trop poilus, trop grands, trop ours... » Un air tristement connu quand il s’agit des migrants. Heureusement, la fin, résolument optimiste, nous réconforte. A partir de 5 ans.

Les documentaires ou « historiques »

Petit imagier d’Afrique. Magali Attiogbé. Amaterra.

Un imagier pour convier au voyage les plus petits. Un leporello (livre-accordéon) qui déploie ses vives couleurs pour suggérer une Afrique colorée et dynamique, aussi bien traditionnelle que moderne. Chaque pli découvre une image dans le style des arts africains : un éléphant, une autruche, un baobab, mais aussi un taxi-brousse, un bébé dans le dos, un djembé, un boubou. Un bel objet, de fabrication soignée : une petite brique rouge et jaune avec un rabat de couverture aimanté. A partir de 2 ans.

Ulysse aux mille ruses. Yvan Pommaux. Ecole des loisirs.

Un père raconte à ses deux enfants les aventures vécues par Ulysse, le roi d’Ithaque, au cours du voyage qui le ramène dans son pays après la guerre de Troie. Mais le chemin est semé d’embûches et, malgré ses ruses, il peine à revenir auprès de Pénélope, sa fidèle épouse. Ce périple va donc durer dix longues années. Ulysse rencontrera bien des obstacles à son retour : les Lotophages, le Cyclope, Circé la magicienne, les sirènes, la nymphe Calypso, sans parler des tempêtes et des

naufrages suscités contre lui par le dieu Poséidon. Un magnifique album dans une série où l’on trouve aussi Œdipe, Thésée, Orphée… A la fin de l’album, un index des noms cités et une carte retraçant le parcours d’Ulysse. Une bonne idée : la lecture par épisodes d’une dizaine de minutes. A partir de 9 ans.

Et pour finir…

En sortant de l’école. Jacques Prévert/Jacqueline Duhême. Gallimard

jeunesse. Coll. Enfance en  poésie.

Le célèbre poème de Jacques Prévert où le désir de liberté des enfants  les conduit au voyage « tout autour de la terre dans un wagon doré ». Les illustrations en style naïf de Jacqueline Duhême recréent  à merveille ce climat d’enfance.

Les responsables de l’Atelier Albums

vous souhaitent de bonnes vacances

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article