L’ENFANT A LA DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Publié le par Les coordinateurs de Lire et faire lire 31

Vous avez dit « à la découverte » ?

Les bibliothécaires ont fait une drôle de tête, paraît-il, quand les lectrices et lecteurs leur ont soumis le thème sorti de notre imagination fertile… Le sujet ne semble pas être recensé dans les catalogues thématiques ! Et pourtant… entrer dans la vie, grandir, toutes ces choses essentielles pour l’enfant passent par la découverte du monde. Tous ont vite réalisé la richesse et la variété des albums qui s’offraient à eux.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Maïa qui aime les chiffres. Romana Romanyshyn/Andrij Lesiv. Rue du monde.

Maïa adore les chiffres depuis qu’elle est toute petite. Rien d’étonnant à cela : ses parents sont mathématiciens ! Elle compte tout et tout le temps : les grains de riz dans son assiette, les boutons sur les manteaux des passants, les briques d’un donjon… Mais la tâche peut se révéler ardue : combien de grains de sable dans le désert ? Combien de gouttes d’eau dans la mer, d’étoiles dans le ciel ? Elle se plonge dans les équations et les formules mathématiques. Sa mère parviendra finalement à l’apaiser : « Tu peux tout faire, Maïa. Il suffit de suivre le chemin de ton rêve à tous petits pas ». De belles illustrations, faites de collages variés, soulignent la puissance poétique de ces évocations. Un album ukrainien sur une idée originale : découvrir le monde à travers les chiffres. Dès 5 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Tangapico. Didier Lévy/Alexandra Huard. Sarbacane. (Bibl. Fabre)

Marcus, un jeune garçon de la ville, doit rejoindre son père au fin fond de l’Amazonie, en remontant le Tangapico. Embarqué pour 9 jours sur le Christo Valdès, il s’enferme dans sa cabine, car tout lui déplaît dans ce voyage. Le pire, c’est cette coutume absurde : à chaque escale, il faut troquer une de ses possessions contre un objet offert par les villageois. Quel déchirement de quitter ses écouteurs contre une figurine de terre cuite, sa console de jeux contre une flûte en bambou ! Mais peu à peu, il va monter sur le pont, et se mettre à apprécier ce qu’il découvre et ce qu’on lui donne. Un voyage initiatique qui lui fait découvrir les plaisirs simples et les vraies valeurs. Une réflexion sur nature et civilisation. De superbes illustrations, un peu dans le style du Douanier Rousseau, nous font découvrir, avec le héros, la forêt amazonienne. A partir de 9 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

L’île du Monstril. Yvan Pommaux. Ecole des loisirs. Bibl. LFL 31

Dans cet album, la découverte du monde prend le visage de l’Aventure, avec un grand A. Deux histoires sont menées parallèlement. Deux ragondins, l’un grincheux, l’autre bienveillant, discutent sur la jeunesse. Ils aperçoivent deux enfants, les propulsent vers l’aventure, et les aident discrètement à s’en tirer. Deux enfants, Léon et Elvire, vivent leur aventure, une sorte de robinsonnade. Abordant sur une île, ils vont avoir à résoudre les problèmes inhérents à leur situation : faire du feu, s’abriter et se nourrir. Jusqu’à ce qu’apparaisse le terrible habitant de l’île : le Monstril. Le récit joue avec humour sur les deux points de vue, celui des ragondins et celui des enfants, et Yvan Pommaux en use magistralement, pour le plus grand plaisir des lecteurs et jeunes auditeurs. A partir de 7 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Heure bleue. Isabelle Simler. Ed. Courtes et longues. (Bibl. LFL 31)

Le jour s’éloigne, la nuit vient… Entre les deux, c’est l’heure bleue. L’album nous convie tout d’abord à une découverte de la couleur : le bleu peut être céruléen, saphir, céladon, pétrole, glacier… Puis c’est la découverte du monde nocturne avec ses plantes et ses animaux : le renard bleu, la grenouille azurée, les mésanges bleues qui zinzinulent… Le trait précis et délicat joue sur les nuances, et aussi sur les contrastes des blancs et des bleus, dans une composition lumineuse. Un album magnifique à mettre entre toutes les mains, de la maternelle aux adultes !

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

L’oiseau-livre. Elisabeth Brami/Zaü. Casterman. Duculot. (Bibl. Merville, LFL 31)

L’enfant dort, et voilà qu’un oiseau-livre se pose sur lui. « Je ne sais pas lire ! » s’exclame-t-il. « Tourne les pages et tu découvriras le monde, on en ressort grandi ». Et l’enfant s’engage dans un voyage qui le conduit sur l’Ile des oiseaux-livres. Chacun s’ouvre sur des cités lointaines et des pays merveilleux. « Encore, toujours, ailleurs… » mais pour cela, il lui faudra apprendre le secret des lettres. Lire, c’est plonger dans le rêve ou la peur, c’est voyager, découvrir le monde et les gens, construire ses idées. Un livre poétique et coloré, une incitation au voyage par le livre. A partir de 5 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Paloma et le vaste monde. Véronique Ovaldé/Jeanne Detallante. Actes Sud.

Trois sœurs qui vivent avec leur mère dans un petit appartement de la ville de Camerone. Depuis que leur père, un aviateur, est mort dans une tempête au-dessus du triangle des Bermudes, elles n’ont plus jamais quitté leur rue. Pourquoi faire, puisque tout le nécessaire est à deux pas ? Mais Paloma rêve d’ailleurs et collectionne les « boules de neige » que son père rapportait des quatre coins du monde. Quand elle parle de ses rêves d’évasion à sa mère, celle-ci lui répond que le monde est dangereux, qu’il n’est fait que d’accidents et de tempêtes. Cette mère inquiète parviendra-t-elle à consentir au départ de son enfant ? Un très beau livre aux illustrations éclatantes. A partir de 7/8 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

C P Ça veut dire quoi ? Edouard Manceau. Milan. (Bibl. LFL 31)

Trois petits pingouins sur la première page, portant cartable et crayons. Ecrasés par les deux grandes lettres C P, ils se posent la question : « Ça veut dire quoi ? » A partir de là, le délire s’organise : « Classe de Pingouins ? Cartable de Pingouins ?... » Aux enfants de trouver les pingouins, et de nommer les objets commençant par C. Puis le jeu dérape de plus belle. : « Chemise de panthère ? Camionnette de pirates ? Caisse de pélicans ? Coccinelles partout ?... » Des dessins très précis soulignent l’allure surréaliste des différentes propositions. L’album fera les délices des enfants, et les lecteurs adoreront les accompagner dans ce joyeux délire. A partir de 5/6 ans.

L’ENFANT  A  LA  DECOUVERTE : Ateliers albums des 3 et 10/12/2015

Jeu de piste à Volubilis. Max Ducos. Sarbacane. (Bibl. LFL 31)

Une petite fille habite une grande maison qu’elle trouve étrange. Ses parents lui disent qu’elle n’est pas étrange, mais qu’elle est moderne et qu’il faut savoir découvrir son secret. Et un beau jour où elle peine à apprendre une poésie, l’héroïne fait la découverte d’un tiroir secret dans son bureau. C’est le début d’un jeu de piste, une véritable chasse au trésor, à travers cette maison unique et lumineuse. Les images à la fois hyperréalistes et poétiques nous font découvrir l’architecture en plongée et contre-plongée. Un album superbe, parsemé de références à l’art et au design du XXe siècle. A partir de 9 ans.

Le prochain Atelier albums de l’année aura lieu

aux Amidonniers

(pour plus d'informations se référer au programme reçu)

Jeudi 21 Janvier à 10h OU Jeudi 4 Février à 14h30

Thème de la séance : L'AFRIQUE

 

 

Publié dans livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article