Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Publié le par Les coordinateurs de Lire et faire lire 31

Pas de littérature de jeunesse sans méchants !
Et tout d’abord la galerie fort réjouissante des méchants « institutionnels » : une série de personnages très typés, facilement reconnaissables, incarnant le danger, le mal, qui menacent le héros et le jeune lecteur qui s’identifie à lui : loups, ogres, sorcières, géants, monstres en tous genres.
Mais au-delà de ces figures finalement rassurantes car faciles à repérer, certains albums posent des questions plus complexes :
N’y a-t-il pas des enfants méchants ?
Quelle est l’origine de la méchanceté ?

I – LES MÉCHANTS « INSTITUTIONNELS »

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Le grand livre de tous les méchants. Michel Piquemal/Paul Korky. Milan.

Un livre qui n’est pas comme les autres ! Ses pages sont magiques, et il est fermé par un joli petit nœud de ruban rouge qui tient enfermés à jamais tous les méchants du monde : sorciers, vampires, trolls, croquemitaines. Tout un monde qui vous fait dresser les cheveux sur la tête, claquer des dents, pisser dans la culotte… A la grande fête organisée par l’ogre, un lutin gentil va se glisser, caché dans la chevelure de King-Kong… de quoi trembler, mais heureusement, il y a un talisman ! Un franc succès, dès 5 ans, et bien après.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

La vie secrète des monstres. Bruno Gibert. Palettes. (Bibl. Croix-Daurade, Pradettes, Cabanis)

Entrée libre au pays des monstres et de la peinture avec cet ouvrage grand format ! De Bosch à Poussin en passant par Goya et Dali, nous découvrons les monstres imaginés par des artistes de différentes époques. La galerie de portraits est agrémentée par les commentaires de Bruno Gibert. Il nous révèle les mœurs, l’histoire, les particularités de Bibouche, Médusine et du grand Aspirosaure : un contrepoint souvent humoristique à des visions horribles ou troublantes. Un livre qui permettra aux enfants de découvrir un monde effrayant et envoûtant, et aussi de nourrir leur imaginaire. A lire par morceaux choisis. A partir de 8 ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Va-t’en, grand monstre vert ! Ed Emberley. Ecole des loisirs. Kaléidoscope. (Bibl. LFL31)

Qui a deux grands yeux jaunes, un long nez bleu turquoise, des dents blanches et pointues, des cheveux ébouriffés… ? C’est le Grand Monstre Vert qui se cache à l’intérieur du livre. Heureusement, il est à la merci du jeune lecteur qui peut à volonté le construire ou le déconstruire jusqu’à disparition complète. Un grand classique de la littérature enfantine, à faire découvrir dès la crèche.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

C’est moi le plus fort. Mario Ramos. Ecole des loisirs. Pastel. (Bibl. LFL31)

Que fait un loup rassasié qui a besoin de conforter son ego ? Il entreprend une petite balade dans la forêt et à chacune de ses rencontres, il pose cette question : « Dis-moi, qui est le plus fort ? » Et bien sûr, tout le monde, terrifié, du Petit Chaperon Rouge aux Trois Petits Cochons, en passant par les sept Nains, lui répond ce qu’il attend : le plus fort c’est lui, le loup. Et notre loup se gonfle, se gonfle, se gonfle… jusqu’à ce qu’il rencontre une espèce de petit crapaud de rien du tout qui lui tient tête… et pour cause ! Un petit chef-d’œuvre à faire découvrir dès 4/5 ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Dans la gueule du monstre. Colette Barbé/Jean-Luc Bénazet. Milan.

Dans la forêt de Brosseviande vivait un monstre horrible. Il était très très méchant, mais comme il n’avait qu’une toute petite bouche, il ne pouvait se nourrir que d’insectes. Contrarié, il se fit opérer par le Docteur Rafistoletout afin d’avoir une grande, grande bouche, et put enfin dévorer tous les animaux qui passaient. Mais on ne saurait penser à tout : ce qui était entré par le haut ne pouvait sortir par le bas, qui n’avait qu’un tout petit trou ! C’est ainsi que le monstre creva. Une histoire qui met en joie les enfants. A partir de 5 ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

La robe rouge de Nonna. Michel Piquemal/Justine Brax. Albin Michel. (Bibl. LFL31)

« Nonna ! Pourquoi chantes-tu toujours en italien ? » demande une petite fille à sa grand-mère. Et Nonna va lui raconter l’histoire de la famille. Enfant, elle vivait en Italie. Son père, ouvrier communiste et athée, chantait souvent des chansons révolutionnaires. Quand Mussolini arrive au pouvoir, en 1922, la famille devient la cible des brimades des Chemises noires. Et un jour, c’est à Nonna, âgée de 6 ans, qu’ils s’en prennent, car elle est vêtue d’une robe rouge qu’ils la forcent à quitter immédiatement, dans la rue. L’enfant se retrouve en culotte… morte de honte, une honte qu’elle n’a jamais pu oublier, et qui pousse ses parents à fuir l’Italie pour la France. Une très belle histoire, avec de vrais méchants, les fascistes italiens, symbolisés par des loups gris. A partir de 9 ans.

II – DES ENFANTS MÉCHANTS ?

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Moi méchant méchant. Alessandro Sanna. Kaléidoscope. (Bibl. Grand M)

Un crocodile avec toutes ses dents en couverture ! Celui-ci veut jouer les caïds, comme certains gros durs dans la cour de récréation : « Tiens-toi tranquille ou moi méchant méchant ! » Mais comme souvent, les autres ne se laissent pas faire : l’éléphant est « pesant pesant », le chacal « bruyant bruyant », la mouffette « puant puant », et ainsi de suite… jusqu’au dernier, le lion, qui va clouer le bec au crocodile qui, devant lui, sera « mignon mignon »… Un livre extrêmement efficace avec ses refrains que les enfants reprennent avec délectation. A partir de 4 ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Raoul la terreur. Claire Cantais. Atelier du poisson soluble.

Raoul est une boule de poils pas commode du tout, comme le montre sa couleur rouge flamboyante. Il fait peur à tout le monde. Sauf à Jules (boule de poils d’un doux gris bleuté), qui lui explique qu’il se cache derrière des airs de dur, mais qu’au fond c’est un tendre qui a besoin de compréhension. Raoul commence à fondre. Jules lui offre même un cadeau joliment enrubanné. Tout attendri, Raoul ouvre la boîte et là… Bon, je ne vous dis rien pour ne pas gâcher votre surprise, mais sachez seulement que le surnom de Jules, c’est « la crapule » ! Comment on peut faire du super drôle avec du super simple. Dès 4 ans.

III – AUX ORIGINES DE LA MÉCHANCETÉ

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Edouardo le terrible. John Burningham. Gallimard jeunesse. (Bibl. Bonnefoy, LFL31)

Parfois, Eduardo donne des coups de pied dans des objets. « Tu es violent, le plus violent de toute la terre » lui disent ses parents. Ainsi, il sera successivement le plus bruyant, le plus brutal, le plus désordonné, le plus sale, le plus grossier, et finalement le plus terrible de toute la terre. Et pourtant… Eduardo est un enfant parfaitement normal, ou plutôt il l’était, jusqu’à ce qu’on le convainque qu’il est « terrible ». Heureusement, la seconde partie du récit va nous montrer qu’il suffit d’un regard bien disposé à son égard pour lui trouver toutes sortes de qualités. Un livre plein de finesse sur l’origine de la méchanceté, et le rôle du regard parental. A partir de 6/7 ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

L’horrible petite princesse. Nadja. Ecole des loisirs. (Bibl. LFL31)

Une histoire de princesse qui est de l’anti-Walt Disney ! Elle est affreusement méchante avec tout le monde, et fait régner la terreur à la cour, sous le regard effaré de ses parents, complètement dépassés. Ces derniers appellent même un docteur, mais elle le mord ! Un beau jour cependant, elle apprend par ses amies qu’il existe un monstre qui a la réputation d’être encore plus méchant qu’elle. Furieuse, elle le fait amener, et là… se produit le plus horrible coup de foudre de toute l’histoire des contes. Ils vécurent très heureux et eurent beaucoup de petits monstres. Le conte se conclut… à la Dolto, sur cette hypothèse : si la princesse était méchante, c’est peut-être parce que sa mère ne s’intéressait pas à elle… Un petit chef-d’œuvre d’humour. A partir de 6ans.

Les Méchants : Atelier albums des 26/02 et 19/03

Histoire du Grand Méchant Poulet. Anne Jonas/Emile Jadoul. Milan (Médiathèque Cabanis, Côte Pavée, LFL31)

Il y a très longtemps, quand les poules avaient des dents et que les loups n’en avaient pas, le Grand Méchant Poulet terrifiait tous les animaux de la forêt. Ceux-ci, n’en pouvant plus, décidèrent de lui tendre un piège, à l’issue duquel ils le rendirent inoffensif en lui arrachant toutes ses dents. Mais voilà qu’un beau jour Loup, le gentil loup, eut l’idée d’essayer les dents… « Là, il se trouva terrorifiant, effroustoufflant, abominifiant. Et le plus horrible, c’est que cela lui fit plaisir, mais alors, terriblement plaisir. Mais ça, c’est encore une autre histoire »… celle du Grand Méchant Loup. Là encore, une réflexion sur l’origine de la méchanceté : serait-elle dans la simple possession des armes ? A partir de 6/7 ans.

*************************************

Le dernier Atelier albums de l’année aura lieu           aux Amidonniers

(pour plus d'informations se référer au programme reçu)

Jeudi 28 Mai à 14h 30  OU  Jeudi 4 Juin à 10h

Thème de la séance : Grandir

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Faur marie-françoise 25/05/2015 11:16

J'ai tout noté, c'est très intéressant. Merci
marie-françoise faur